Mes petits loups

Depuis que je conte - depuis tout petit quoi - j'en ai rencontré des loups, des petits, des gros, des grands, des affamés, des féroces, etc.

 

J'en ai rencontré un qui avait pris le Père Noël pour le petit chaperon rouge. Il a failli le manger.

 

J'ai rencontré un loup conteur qui mangeait les personnages de ses histoires avant même d'avoir fini de les conter. Alors forcément tout le monde restait sur sa faim.

 

Un jour, alors que je faisais une randonnée en montagne, dans les Pyrénées pour être précis, je suis tombé nez à nez avec un loup. Je m'en suis sorti grâce à une chanson que tout le monde connait: "Promenons nous dans les bois...." Ca m'a permis de gagner du temps. Et heureusement pour moi, il ne savait pas s'habiller celui-là.

 

J'ai rencontré un petit loulou qui se servait de sa culotte comme d'un doudou - n'iumporte quoi!

 

J'en ai connu un , naïf qui a eu des embêtements à cause d'un portable.

 

C'est pas facile d'être copain avec un loup quand on est un lapin, par exemple. Parce que... quand on joue à peur-du-lapin, eh bien les loups ils ont même pas peur alors qu'à l'inverse - je vous laisse imaginer la terreur que c'est.

 

Un jour, avec une bande de copains, on en a choppé un, et on l'a conduit au tribunal. Bon, il a mangé le procureur.

 

Lors de mes dernières vacances au camping, je ne vous raconte pas, on a eu du mal à se débarrasser du loup.

 

J'espère que je ne vous fais pas peur avec mes histoires. Moi, en tout cas, je n'ai jamais mangé personne - entièrement je veux dire.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :