Deuxième partie: septembre 2012

 

Mercredi 12 septembre 2012: fiscalité

Je m'affole un peu, car je vais bientôt conter pour du public. Après une année d'interruption consacrée à un travail assidu sur le Hamlet de Shakespeare.

Le fruit de cette recherche critique est en partie sur http://horatio.hautetfort.com

Je vais devoir pourtant arrêter cette activité sous le statut d'auto-entrepreneur. Il est scandaleux que les services de la fiscalité ne prévoient pas une exonération de la CFE (cotisation foncière des entreprises) en dessous d'un certain seuil de revenu. Cette activité de conteur sur deux ans m'a rapporté 1000 euros. La CFE s'élève à 500 euros/ an. 

 

Mercredi 17 octobre 2012: Secrétariat

Echanges de mail, après avoir conté à l'hôpital Beaujon, pour le centre de loisirs.

Secrétariait:

Bonjour,

J’ai enfin récupéré le bon de commande signé correspondant à la prestation du 17 octobre à l’hôpital Beaujon qui je l’espère c’est bien déroulée. Vous le trouverez donc en pièce jointe.

Vous en souhaitant bonne réception.

Cordialement 

Maryse

Kamishibayavatar:

Bonjour, 
Cela s'est tellement mal passé que je suis parti comme un voleur sans laisser ma facture qui aurait pu vous être transmise par Gaïd, peut-être.
Nous avons commencé la séance à 10h45 au lieu de 10 heures mais les enfants ont été très correctes, ils se sont excusés de mon retard - vous comprenez, il n'y a pas de GPS dans mon tacot.
  
Ils ont été très courageux, aussi. Ils ne se sont pas sauvés lorsque je leur ai annoncé qu'ils allaient manger du crocodile en pique-nique. Par contre, il y a un enfant - je ne sais pas son nom (et je ne veux pas le savoir) - qui était censé trancher le saucisson de crocodile pour tout le monde, qui a - j'en suis persuadé - mangé le saucisson tout seul. Il dit que non. Il y a un moyen de le savoir: à mon avis, il n'a pas du manger grand chose à la cantine.
  
Sinon, ça s'est très bien passé. Les enfants ont beaucoup rit lorsque je leur ai raconté l'histoire du loup Mac Kulloth; surtout au moment où il a déchiré sa culotte. Est-ce parce qu'on lui voyait ses fesses. Non, je ne pense pas que les enfants soient aussi espiègles.
 
Voilà, il ne me reste plus qu'à me remettre de cette séance avec vos petits monstres et à vous faire parvenir ma facture.
 
Au plaisir de vous revoir.
Kamishibayavatar mais appelez-moi Sylvain

 

Echange avec les éditions taillepage, 7 mai 2013:

Bonjour

Voilà. Vous avez écrit sur votre blog que si on était conteur, ou quelque chose autour du kamishibaï, on pouvait vous contacter.

Je suis auteur et éditeur. Oh, une toute petite maison d'édition située dans les montagnes des Cévennes. Je fais tout : j'écris les histoires que mes copains illustrent, puis j'imprime, je fabrique, y compris mes butaï en carton. Chiche que vous parlez de mon site sur votre blog ? Je mettrai un lien en retour.

http://www.editions-taillepage.com

Annie Murat

 

Réponse le 9 mai 2013:

Bonsoir,

Pour ma part aussi, c'est fait. Vous avez un petit lien dans la fenêtre kamishibaï side. Le coin des éditeurs verra le jour plus tard.

Essayez ce lien, je ne sais si ça peut vous être utile. Mon site renvoie à Pearltrees mais je ne développe aucun échanges... pas le temps.

Trop occupé avec Hamlet et cet autre blog http://horatio.hautetfort.com (juste pour info)

Au plaisir

Sylvain

PS: j'ai conté dernièrement pour le centre de loisirs de l'hôpital Beaujon, la visite médical du Dr kamishibayavatar. Les enfants se sont régalés.

 

 


 


 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :